Bonne nouvelle…

Ce marathon s’est très bien passé avec un total de 35 000 mots écrits, dont 22 000 sur le tome 2 des Enfants de Prométhée. Le premier jet du roman est terminé aux trois quarts ! Mon blocage est officiellement mort et enterré, et je suis fière de m’être montrée régulière (presque) tout du long. 😀

PaNo_Printemps2015Pour fêter ça, un petit extrait (les gens de la Plume d’Argent reconnaîtront pourquoi j’ai choisi celui-là en particulier 😀 )…

Il avait à peine franchi le seuil de la pièce qu’une vive douleur lui transperça la cuisse. Il poussa un beuglement et recula en gesticulant, pour finir par trébucher sur le pied d’une chaise. Il s’étala de tout son long, sonné.

Quand il releva la tête, une grande femme blonde était apparue près de la table. Elle avait dû se cacher derrière la porte en attendant qu’il entre. Pâle d’effroi, elle s’empara du lourd couvercle de verre qui servait à garder les aliments au chaud et le brandit comme une arme. Dimitri baissa les yeux sur sa jambe qui lui faisait un mal de chien.

— Une fourchette ? vociféra-t-il. Tu m’as planté une fourchette dans la jambe ?

Les dents de l’ustensile étaient enfoncées sur plusieurs centimètres dans l’épaisseur du muscle. Son manche se dressait comme un drapeau en territoire ennemi. Dimitri l’arracha et la jeta contre un mur qu’elle éclaboussa de quelques gouttes de sang. Il le regretta aussitôt. Ça faisait encore plus mal à présent, et ça saignait bien plus.

— Ne b… bougez pas, balbutia-t-elle. Je vais appeler la sécurité.

— Tu crois pas que t’en as assez fait ? gronda-t-il en se hissant sur ses pieds, menaçant.

[…]

Il n’arrivait toujours pas à croire qu’elle lui avait planté une fourchette dans la cuisse. Soit les couverts ici étaient aussi coûteux que tout le reste de l’appartement et assez aiguisés pour tuer une deuxième fois un steak, soit elle avait une force herculéenne.

Et maintenant ? J’ai mis en attente un certain nombre de modifications que je compte opérer sur le site dans les prochains jours. Il devrait sérieusement changer de tête.

Après quoi j’espère replonger aussitôt dans un nouveau marathon de 30 000 mots, objectif : terminer la phase d’écriture d’ici à fin mai !

(Pour te citer, Seja !)

2 réflexions sur “ Bonne nouvelle… ”

  1. Félicitations ! Et j’adore cet extrait (et le gif de fin de post aussi, on sent la libération). 😀 J’ai bien rigolé (Dimitri un peu moins, haha).

Laisser un commentaire ?