Une pétition pour les écrivains

Sur les conseils d’Olivia, j’ai fait la connaissance de Tom et de son blog, « la Voie du Guerrier », dont l’un des articles a particulièrement retenu mon attention. Je vous le cite, puisqu’il explique tout ça bien mieux que je ne pourrais le faire :

En Belgique, il existe un statut, le statut “artiste”, qui est accordé à une certaine catégorie de gens (tout ce qui est métier de l’audiovisuel) afin que, lorsqu’ils ne travaillent pas, ils puissent bénéficier d’une allocation de l’État tout à fait généreuse. L’écrivain, lui, est effectivement un artiste mais ne bénéficie pas de ce statut, il peut donc continuer de toucher ses misérables droits d’auteur une fois par an et manger des radis tous les jours, et encore.

Si, comme moi, vous pensez que c’est injuste, je ne vous demanderai pas de tuer votre voisin éclairagiste ni de sortir votre pancarte pour aller manifester. Je ne vous demanderai pas non plus de m’envoyer des sous (sauf si vous insistez), non, tout ce que je vous demanderai, ce sera de signer la pétition créée il y a peu. Une pétition qui sera jointe à un courrier et transmise aux têtes pensantes de notre beau pays.

Voici le lien vers la pétition dont il parle : http://www.lapetition.be/en-ligne/Pour-le-statut-d-artiste-aux-crivains-belges-10978.html.

Alors certes, cela ne concerne que les Belges, me direz-vous. Mais il faut bien commencer quelque part, et la réalité, c’est que les écrivains sont en effet dans une situation financière lamentable, quel que soit le pays où ils résident. La très grande majorité d’entre eux ne vivent que grâce aux revenus de leur conjoint ou en cumulant un emploi plus classique avec leur véritable métier de cœur, ce qui prend un temps et une énergie considérable.

Je suis d’accord avec Tom pour dire que si quelque chose peut être fait pour changer ça, n’importe quoi, cela veut la peine d’essayer. Si la Belgique doit être la première à améliorer les conditions de vie de ses écrivains, ce sera toujours un symbole et un exemple fort pour ses voisins. Si vous aussi vous croyez en un autre mode de vie pour vos auteurs de roman préférés, n’hésitez pas et signez ! 😉

P.S. : Je ne me suis pas encore décidée pour le nouveau rythme de mise à jour du blog, alors n’hésitez pas à aller voter au sondage de l’article précédent.

12 commentaires


  1. Pétition signée ! Il me semble qu’il existe des bourses en Belgique, mais je n’en ai entendu parler que pour la littérature jeunesse francophone et elles sont assez symboliques.

    (Par contre, il y a une erreur dans ton lien de pétition, j’ai dû rectifier manuellement l’url ^^)

    Répondre

      1. Avec plaisir ^^

        *se joint au paysans de Kaamelott et brandit une fourche*

        Révoooooooolte !

        Répondre

    1. Il existe en effet des bourses, mais c’est sur dossier de candidature et sous des conditions bien spécifiques… et seul un petit nombre est accordé par an.

      Répondre

      1. (Là, là, je fais des fautes dans mes messages, c’est pas brillant).

        Olivia, en effet, c’est bien ça. Je me souviens des papiers qu’on m’a remis et c’était effectivement sur candidature. Les bourses varient selon qu’il s’agit d’un premier roman ou d’une œuvre complète, entre autres choses. Bref, il y a des conditions bien spécifiques comme tu dis.

        Répondre

  2. Merci pour le partage de cette pétition. 🙂

    Concernant le rythme d’articles… je ne sais pas si s’imposer un certain nombre par semaine est une bonne idée, pour l’avoir fait au début, j’ai ressenti un ras-le-bol après plusieurs mois. Je pense qu’il faut écrire assez régulièrement, mais pas forcément de façon mécanique, pour publier à tout prix deux ou trois articles dans la semaine.

    (PS : mon lien n’est plus le bon 😉 vu mon récent déménagement)

    Répondre

    1. Décidément, les liens de cet article me jouent des tours ! Corrigé aussi.

      Pour le rythme de publication, actuellement j’écris la majorité de mes articles en avance, pour avoir le temps de les relire à tête reposée et pouvoir poster même quand je n’ai aucune inspiration. Je me disperse facilement, donc je pense qu’au contraire m’imposer un calendrier clair me sera bénéfique. Il est possible que je sature comme toi au bout de quelques mois, mais je veux quand même tenter l’expérience. 🙂

      Répondre

  3. Merci d’avoir partagé ! Quant au rythme des articles, je ferais un bien mauvais conseiller étant donné la fréquence à laquelle j’en écris 😛

    Répondre

    1. Je t’en prie ! Je viens aussi de la partager sur un forum d’écriture que j’affectionne, tant qu’à faire. Haha, je ne te demande pas ton avis, alors. 😀

      Répondre

Laisser un commentaire ?